Vin et alcool

Vin, champagne, bière, apéritif… le spécialiste de l'alcool

Déguster un Armagnac millésimé

L’Armagnac, eau de vie issue de la distillation de vins blancs secs, a traversé les âges depuis l’antiquité et l’époque gallo-romaine. Elle est ainsi la plus ancienne des eaux de vie françaises. Comme pour la plupart des alcools issus de la vigne, l’Armagnac désigne une région. Ici, nous nous retrouvons dans le sud-ouest de la France entre les départements du Gers, des Landes et du Lot et Garonne. La village d’Eauze en est sa capitale.

Nombre de personnes savent déguster, et apprécier, un bon vin. Mais il est bien dommage de ne pas connaître les spécificités d’un Armagnac millésimé qui révèlent autant d’arômes et de saveurs. Pourtant plus proches de l’analyse de parfums, nos sens vont examiner l’Armagnac millésimé autour de 3 étapes importantes qui prendront place à la fin d’un repas. Mais avant tout, munissez-vous d’un verre de type « tulipe » et veillez à ce que l’Armagnac soit à température ambiante.

1 ère étape: examen visuel

Cet examen visuel va nous permettre d’apprécier la robe de l’Armagnac et son aspect. Par ailleurs, il sera intéressant de décomposer l’analyse entre sa limpidité, son gras et bien entendu sa couleur. Faites tourner le verre tulipe souplement et regarder les larmes qui se forment sur les parois. Plus elles sont grasses et s’écoulent lentement, plus l’Armagnac est riche en termes de capacité de vieillissement. Ensuite, disposer une serviette blanche d’un côté du verre et analyser la couleur de l’Armagnac. Nous pouvons dire qu’elle dépendra en majeure partie de lu millésime du produit.

 2ème  étape: examen olfactif

Comme pour un grand vin, l’Armagnac millésimé requiert différents temps afin de percevoir au mieux toutes ses notes olfactives.

Les trois premiers temps seront chronologiques. Un premier nez à quelques centimètres du verre tulipe, un second en alternant narines gauche et droite et enfin le troisième avec le nez dans le verre. Une fois ces trois étapes acquises, remuez le verre avec votre poignet (pas avec votre bras, seulement votre poignet). Une fois le geste terminé, plongez à nouveau le nez dans le verre pour humecter les odeurs qui formeront un bouquet plus ou moins riche selon les millésimes.

3ème étape: examen gustatif

Il est important de déguster un Armagnac millésimé en fin de repas mais pas que. En effet, il faut laisser écouler un laps de temps (10 à min) après le dessert (ou le café) afin que le palais soit le plus neutre possible. Juste avant cet examen, pensez à boire de l’eau, de préférence minérale.

Ne soyez pas effrayé, ou ne vous sentez pas distancé si vous ne parvenez pas à distinguer les arômes décrits en-dessous. En effet, sachez qu’appréciez un bon Armagnac millésimé est accessible à tous. Au contraire, en analyser et décrire les sensations est une chose accessible seulement aux plus avertis.

 

 

 

Laisser un commentaire

Champs Requis *.